By Dr. Patricia Briscoe

katinauwo-education

Dre Katina Pollock de l’Université Western avec l’assistance du Dr Fei Wang et de Cameron Hauseman ont mené un sondage impliquant plus de 1 400 membres de direction d’écoles de l’Ontario Principals’Council (OPC) intitulé The Changing Nature of Principals’ Work. Bien que les directions d’école aiment leur travail et sont d’avis qu’elles font une différence, leur rôle est de plus en plus complexe et écrasant de responsabilités et par conséquent a des répercussions majeures à attirer et à retenir les candidats les plus adaptés.

L’étude était financée par l’OPC et menée dans le but de fournir une compréhension détaillée de la nature changeante du travail des directions et directions adjointes des écoles et de déterminer quelles sont les activités auxquelles les directions d’école consacrent leur temps et mieux faire connaître les défis que pose ce rôle.

Les faits saillants du sondage sont les suivants :

  • Plus de 90 % des directions d’école sont d’avis que leur école est un bon endroit pour travailler et que leur emploi fait une différence et qu’il a de bonnes répercussions au sein de la communauté.
  • Seulement 1/3 des directions d’école sont de l’opinion qu’elles disposent des ressources nécessaires pour effectuer leur travail comme il se doit.
  • Lors d’une semaine de travail d’environ 60 heures, les directions d’école passent plus de 25 heures par semaine entre réunions et la rédaction de courriels, et uniquement cinq heures consacrées au curriculum et à l’enseignement.
  • Près de la moitié de la journée d’une direction d’école est passée dans son bureau, alors que pour seulement un peu plus de 10 % elle se trouve en salle de classe ou dans les couloirs.
  • Plus de 80 % des directions d’école ont signalé être trop occupées avec des tâches de gestion pour se permettre de consacrer le temps qu’ils méritent aux enjeux pédagogiques.
  • Le Règlement 274 a eu une incidence négative sur les écoles, empêchant les directions d’école d’engager l’enseignant le plus approprié pour le rôle disponible et constitue un obstacle pour avoir une population plus représentative (par sa diversité) du personnel enseignant dans les écoles. 

L’un des enjeux majeurs est le manque d’autonomie que les directions d’école ont à prendre des décisions qui profitent au mieux leur école. L’étude révèle que « … le poste de direction est désormais tellement structuré et ancré dans la conformité qu’il reste peu de manœuvre aux directions d’école pour faire preuve de jugement professionnel ou d’autonomie dans leurs tâches quotidiennes. »

Chaque jour d’autres points saillants du rapport sont transmis sous forme de gazouillis par @Drkatinapollock et publiés sur #OPCLeadstudy. N’hésitez pas à nous suivre et rappelez-vous que les commentaires sont les bienvenus. 

« Ce sondage nous a apporté d’incroyables données émanant de plus de 1 400 directions d’école, certaines étant positives, alors que d’autres sont source d’inquiétudes. Le rôle devient de plus en plus insoutenable et ces enjeux doivent être réglés, et ce, en gardant en tête l’intérêt des élèves et du système » » a déclaré John Hamilton, président de l’OPC.

En conséquence des données obtenues, l’OPC propose ce qui suit :

  • Davantage d’autonomie de manière à ce que les directions d’école et les directions adjointes puissent prendre des décisions qui servent au mieux l’intérêt de nos élèves en matière de sécurité, de bien-être et d’enseignement. 
  • Un nombre moins important d’initiatives obligatoires, ou davantage de temps à consacrer aux tâches administratives afin de nous permettre de nous adapter au nombre inimaginable en matière de nouvelles responsabilités et de la charge de travail qui en résulte.
  • L’abrogation du Règlement 274.

Vous pouvez télécharger et lire le rapport final

The London Free Press a également publié un autre article à propos du rapport.

Dre Katina Pollock
Professeure agrégée, Université Western – Faculté d’éducation
519.661.2111 poste 82855
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
@DrKatinaPollock 

Dr Fei Wang
Professeur adjoint, Université de la Colombie-Britannique, Faculté d’éducation, Département des sciences de l’éducation
604.822.4552
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://edst.educ.ubc.ca/facultystaff/fei-wang/

Cameron Hauseman
Candidat au doctorat, Université de Toronto, IÉPO
Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
@CamHauseman

7144720

Cette étude était financée par The Ontario Principals’ Council. L’OPC est l’association professionnelle volontaire représentant plus de 5 500 directions d’école et directions adjointes des écoles publiques élémentaires et secondaires de l’Ontario. Créée en 1998, l’OPC se porte à la défense de l’éducation publique et fournit du soutien professionnel à ses Membres.